Coordination

RUB – Coordination

La mission de coordination au sein du RUB a été confiée à un médecin coordinateur qui est à ce jour la Directrice Médicale du RUB. Cette mission est complémentaire aux outils mis en place par le RUB comme le ROR et ses modules d’urgence et l’ORUB.

Elle s’inscrit dans une démarche de rencontres :

  • Avec les directions des hôpitaux, leurs services informatiques et de facturation externe, les médecins et soignants des urgences pour informer et réfléchir ensemble sur les composantes du monde de l’urgence et les actions à mener pour encore améliorer la prise en charge des patients
  • Interprofessionnelles en lien avec les autres spécialités et les réseaux existants
  • Avec les acteurs libéraux de la santé

Des réunions sont organisées par le RUB ou par l’ARS :

  • Les réunions du GRUB : lieu d’information, de réflexion et de validation le RUB réunit tous 3 mois les responsables médicaux des structures de médecine d’urgence, les cadres de santé responsables des FMIH, des représentants des urgences pédiatriques, des respoinsables des CESU ; l’ARS peut y participer
  • Participation aux réunions plénières des 6 FMIH ; le RUB oriente sur les axes de travail prioritaires pour qu’ils soient intégrés de façon coordonnée dans chaque territoire

Dans le cadre du PARU (Plan d’Action Régionale des Urgences), trois groupes de travail ont été constitués par l’ARS afin d’apporter leur expertise sur les problématiques soulevés, de proposer des solutions qui seront soumises à l’Instance de Concertation Régionale des Urgences pour avis, de soumettre leur expertise sur l’évaluation des solutions retenues et mises en oeuvre.

Ils sont ouverts à tous les partenaires intervenant dans le circuit des urgences et notamment au RUB qui apportera son analyse en fonction des sujets traités :

* AMU/ médecine libérale/ PDSA –  Le groupe 1 traitera de l’accès aux soins non programmés en amont des urgences hospitalières et plus précisément des sujets suivants :

  • Révision du cahier des charges de la PDSA
  • Développement des centres de soins non programmés
  • Optimisation de la régulation de médecine libérale et mise en place du 116 117
  • Mutualisation intra régionales de régulation libérale?
  • Analyse des dysfonctionnements

 

* SAMU/SMUR – Le groupe 2 traitera de l‘organisation de la réponse aux urgences pré-hospitalière et plus précisément des sujets suivants :

  • L’optimisation du fonctionnement de la régulation médicale
  • L’organisation régionale des TS héliportés
  • L’organisation des TSU dans la réponse pré hospitalière à l’urgence
  • L’organisation des réponses alternatives et adaptées régulées par le 15 pour chaque territoire situé à plus de 30 min d’un SMUR en s’appuyant sur l’ensemble des ressources médicales (MCS, hôpitaux de proximité, SDIS,..)
  • L’amélioration des gestions de crise
  • Le déploiement de SI SAMU

 

* FMIH/ TERRITORIALISATION DES URGENCES – Le groupe 3 traitera de l’organisation des flux et à la prévention des situations de saturation et plus précisément des sujets suivants:

  • La territorialisation des urgences dans le cadre des GHT – maillage
  • La gestion des lits en aval des urgences
  • L’impact de la réforme du temps de travail sur l’organisation des urgences
  • les urgences dans la filière gériatrique
  • Les urgences dans la filière psychiatrique
  • Les urgences pédiatriques
  • PEC des personnes handicapées
  • HET

Travaux avec les autres réseaux de la région :

Réseau AVC : mise place de la Télé AVC entre les 2 USINV de la région : CHU de DIJON et le CH de CHALON/SAONE et les 17 établissements ayant une structure des urgences répondant à cette activité

Réseau Périnatal : suite à différentes FDR traitées par le RUB, la mise en place de procédures régionales concernant les transports intra utérins (TIU) a été réalisée en commun

Travaux avec d’autres spécialités :

Neuro chirurgiens : suite au traitement de différentes FDR concernant cette filière une réflexion s’est engagée avec les neuro chirurgiens du CHU de DIJON, les neurologues des 2 USINV, les urgentistes du CMUB et le RUB. Pour améliorer la prise en charge des patients de cette filière une procédure régionale a été validée par les acteurs de santé et les établissements concernés.

Réanimateurs : devant les difficultés des urgentistes -recensées par le RUB lors des différentes réunions territoriales- pour hospitaliser des patients en unité de surveillance continue à partir des services d’urgences, un groupe de travail coordonné par l’ARS et le RUB a été organisé avec les urgentistes et les réanimateurs pour définir une stratégie régionale de cette filière. Cependant le sujet n’a pas été relevé comme prioritaire par l’ARS

Pédiatrie : Le groupe de travail poursuit ses travaux avec les urgences pédiatriques.

Elaboration de procédures en lien avec le Collège de Médecine d’Urgence de Bourgogne (CMUB) :

A partir de dysfonctionnements recensés lors des réunions des urgences ou à partir des Fiches de Dysfonctionnement Réseau, le RUB donne une priorisation des procédures à formaliser en lien avec la commission de protocoles du CMUB. Ces procédures seront travaillées et validées en GRUB avant d’informer et de les diffuser.

Les Fiches de Dysfonctionnement Réseau sont déclarées par les médecins ou les cadres de santé des urgences dans le ROR dès lors qu’un dysfonctionnement existe dans la prise en charge d’un patient. Les fiches sont alors instruites selon une méthodologie définie par le RUB (cf. méthodologie) pour in fine diffuser les propositions d’amélioration et les mettre en application.

Retrouver la méthodologie FDR ici!


L’équipe du RUB

Réseau Urgences Bourgogne

e-rub.fr